Avant, quand il y avait une guerre, on était face à face. Maintenant, ça nous tombe dessus. Face à face on se défend l’un et l’autre, et il y en a un qui gagne. Maintenant, c’est à l’improviste.

Mme Benoit, 83 ans