Questions / réponsesCatégorie: Question des jeunes aux anciensQuels changements avez-vous constaté entre notre génération et la vôtre ?
4 Réponses
Résidence Le Parc personnel répondue il y a 2 années

« Il y a une grosse différence. A notre temps, il y avait des choses que les enfants ne savaient pas. Maintenant ils connaissent tout ! Nous il fallait pas sortir, il fallait que la famille se présente. Des fois les parents n’étaient pas d’accord, c’était comme ça, il fallait l’accepter !
On n’était pas malheureux, puisqu’on ne connaissait pas les progrès d’aujourd’hui. »
Mme Benoit, 83 ans

Résidence Le Parc personnel répondue il y a 2 années

« Les jeunes d’aujourd’hui réfléchissent plus que notre jeunesse. Je crois qu’ils réagissent davantage aux maux qu’ils subissent, que nous. Les attentats les ont marqués, et ils craignent l’avenir, mais en craignant l’avenir ils se bouchent l’horizon. Moi quand j’étais jeune, j’étais inconsciente, je fonçais droit devant !
Les jeunes sont obligés de s’adapter, et c’est très bien ! C’est pas eux qui gèrent leur vie, c’est la vie qui les gère : ils sont obligés d’accepter ce qui est inévitable.
Je pense que les jeunes d’avant s’adaptaient beaucoup moins.
Les jeunes d’aujourd’hui sont plus indépendants, aussi : ils sortent beaucoup tout seuls, sans l’autorisation de leurs parents. Certains jeunes faisaient ça à mon époque, ça m’étonnait et me choquait ! Avant, on n’avait pas de liberté mais on contournait pour faire ce qu’on voulait. Maintenant, les jeunes font ce qu’ils ont décidé de faire, et ne veulent pas de contraintes. »
Jacqueline, 94 ans

Résidence Le Parc personnel répondue il y a 2 années

« Le modernisme, qui est arrivé trop vite, à mon idée, après la guerre. Maintenant, la jeunesse désire tout, tout de suite. Et nous, grands-parents, on les gâte un peu trop tout de suite ! Ils ont besoin, on prête, on veut leur faire plaisir !
Avant, on ne se mariait pas sans avoir déjà tout son équipement. Par exemple, quand j’ai eu mon premier salaire, j’ai été vite m’acheter un manteau parce que c’était l’hiver. Ensuite, maman, vu que j’étais pas dépensière, m’a laissé tout mon salaire. Et avec ça j’ai construit mon trousseau de jeune fille : j’ai acheté des torchons, des draps, des serviettes… plein de choses pour l’avenir. Elle savait qu’un jour je partirais du foyer.
Les jeunes d’aujourd’hui, dès qu’ils ont quatre sous, il en profitent ! »
Jeannine Debocq, 83 ans

Résidence Le Parc personnel répondue il y a 2 années

« C’est un monde complètement différent ! Moi, je regrette beaucoup ma jeunesse, pas pour l’âge, mais pour la façon dont je vivais. C’est le jour et la nuit… C’est un bouleversement.
Aujourd’hui les femmes travaillent, elles ne peuvent pas être à la hauteur pour tout. Elles ne savent même plus recoudre un bouton ! C’est une autre façon de vivre. C’est mieux, c’est pas mieux, on n’en sait rien ! Beaucoup de jeunes femmes sont débordées pour rien. Moi j’ai eu 4 enfants et ça marchait très bien ! J’ai travaillé quand ils ont été adultes.
Je regrette la vie de mon temps. Tout était prévu, on ne vivait pas au jour le jour ! »
Mamita, 91 ans